Retour sur la 4ème édition des Rencontres de la Vidéo Mobile

Début février, nous participions à la 4ème édition des Rencontres de la Vidéo Mobile. C’est un événement fort pour les journalistes et les médias mais aussi pour les services communication des institutions publiques et des entreprises. Nous en avons tiré quelques enseignements et grandes tendances côté média, et côté entreprise :

1. L’avènement du Mojo, ou mobile journalism.

C’était un des sujets mis en avant par les organisateurs, et un terme qui était sur toutes les lèvres. Le mobile devient donc un outil de choix chez les pros et tend à remplacer les matériels habituels – même pour une reportage au 20h. 

2. Produire plus, plus vite et avec moins.

Clairement, le monde des média n’est pas épargné : il faut faire plus de vidéos, plus vite, et sans ressources supplémentaires. Le journaliste, freelance, contributeur doit pouvoir filmer et même monter ses séquences, quel que soit le média – TV évidemment, mais aussi presse, car les publications en ont besoin pour leur site, souvent sous des formats courts.

3. Créer un produit fini efficacement dans ces conditions est un challenge

Au delà de la captation, le problème de solutions de montage agile, mobile et respectant les habillages se pose. Les démonstrations que nous avons faites de Kannelle ont donc eu un bon écho, avec la possibilité de fixer des scripts et des habillages préétablis.

4. Une tendance suivie dans les entreprises.

Les managers et les équipes terrain qui étaient présents produisent déjà du contenu vidéo ou ont des projets à très court terme. C’est un vrai enjeu, notamment pour engager les employés et communiquer.

5. Les équipes communication se lancent directement sur mobile

De la même façon que les pays émergents sont passés du cash au paiement mobile en ignorant la case carte bancaire, ces nouveaux producteurs sont en train d’adopter le mobile au lieu de matériels type appareil réflex ou camera HD. C’est d’autant plus vrai qu’on leur demandes des contenus authentiques et que les smartphones sont déjà entre toutes les mains.

Là aussi, il y a eu un intérêt fort pour Kannelle qui permet la captation de manière guidée au sein de l’application, et le choix de scénarios qui permettent de gagner du temps et de ne pas avoir le syndrome de la page blanche.

Enfin, pour nous ces Rencontres de la Vidéo Mobile ont bien été cela : de belles rencontres, comme avec Asia Balluffier, qui bouge les codes de la vidéo au Monde, et plus globalement des échanges intéressants avec les acteurs d’un secteur en plein essor.

Les guides Kannelle

Pour aller plus loin, retrouvez nos guides sur la vidéo avec nos conseils et astuces.

Guide video collaborateur kannelle

Archives