Les 5 bonnes raisons de passer votre équipe en full remote.

Full remote: télétravail à temps plein, où le salarié ne se rend que rarement (voire jamais) dans les locaux de l’entreprise.  

Kannelle est une startup qui édite un logiciel de vidéos pour tous ! Récemment, notre joyeuse équipe de 15 personnes a fait le choix de passer en full-remote, au moins jusqu’à début 2021.
Depuis bien avant la crise, nous avions déjà pris le parti d’offrir la possibilité à nos collaborateurs de travailler en full-remote. Résultat sans appel : un tiers de la team travaillait déjà de manière très efficace de Reims, Rennes, Grenoble ou encore Arcachon !

Aujourd’hui, et au vu du contexte actuel, j’ai jugé utile de vous partager notre expérience. En 5 points, voici selon moi les bonnes raisons de passer votre équipe en mode “full-remote”.

1. Une flexibilité attendue par vos collaborateurs

Les transports, le bureau… après deux mois de confinement, le retour à la normale est compliqué pour tout le monde et peut même être source d’angoisse. On évite au maximum la foule et les rassemblements, craignant la contamination. On prend tous d’extrêmes précautions. Vos employés attendent de vous que vous soyez exemplaire.

Et, au-delà de cette dimension sanitaire, le “new normal” est bien différent de ce qu’il était avant. Les garderies, écoles et crèches n’ont pas toutes rouvertes et les enfants sont à la maison jusqu’à la rentrée prochaine… Sans parler des membres de l’équipe qui ont migré à la campagne, en quête de sérénité et d’un peu de verdure.

En bref, il y a eu beaucoup de chamboulements et l’organisation doit être flexible. Chez Kannelle, on a mis le sujet ouvertement sur la table et on a sondé notre équipe. Après discussion et mûre réflexion, un portrait d’avenir s’est dessiné : full-remote pour toute l’équipe au moins jusqu’en 2021.

2. Des gains de productivité globaux

Les managers pensent, souvent à tort, que le télétravail est synonyme de relâchement, de “planque”. Pourtant, chez Kannelle, nous avons constaté une productivité incroyable de la part des fulls-remoters. Pourquoi ? En grande partie parce que nos collaborateurs se sentent libres et sereins. Ils gagnent du temps sur leur journée de travail mais surtout de l’énergie : pas de transports, pas de foule, pas de retard… et de la flexibilité dans l’organisation de leur travail. C’est un réel cercle vertueux, où le bien-être impacte positivement la productivité. Cette synergie est mise au profit des missions et enjeux quotidiens.

Partisans du full-remote depuis le début, nous avons pensé nos outils en ce sens, ce qui nous permet de travailler de manière asynchrone en ayant accès en temps réel à toutes les informations. Nous utilisons : 

  • Slack pour communiquer au quotidien,
  • Hangout pour nos weekly et daily meetings,
  • Google Drive pour classer tous les documents partagés. Aucun des membres de la team n’a de dossier personnel sur son laptop,
  • Notion comme encyclopédie d’entreprise pour expliquer tous nos process.

Avec ces outils déjà en place bien avant la crise, il a été facile pour nous de nous adapter. Seul changement, des apéro-visios pour consolider notre cohésion d’équipe !

3. Une réduction des coûts

L’activité économique a ralenti pour pas mal de secteurs et les répercussions risquent de réellement se faire sentir sur les mois qui viennent. Pour faire face à ce nouveau challenge, c’est maintenant qu’il faut se poser les bonnes questions et prendre les bonnes décisions. Si votre activité peut se faire en full-remote, que vous n’êtes pas bloqué sur un bail long, et que vous avez consulté les membres de l’équipe, il est temps de passer à l’action.

Opter pour le full-remote vous permettra de réduire les coûts liés aux bureaux et à toutes les dépenses qui en découlent. Et puis, la distanciation sociale a également son rôle à jouer dans la prise de décision : il n’y a pas de place pour tout le monde au bureau, forcément une partie de l’équipe est en full remote.

4. Un impact sur son empreinte écologique

L’empreinte écologique est au coeur des préoccupations actuelles et nous avons tous vu, souvent avec émerveillement, l’impact positif qu’à eu le confinement sur Dame Nature. Adopter le full-remote s’inscrit totalement dans cette tendance. Que vos bureaux soient situées en centre-ville ou excentrés, vous réduisez les déplacements en transports en commun ou en voitures/scooters de vos salariés. Vous participez ainsi à réduire considérablement l’empreinte carbone de votre équipe. 

En plus de cela, le full-remote donne la possibilité à vos salariés de s’installer un peu partout sur le territoire, ce qui désengorge les villes, une pratique sur laquelle miser surtout en période de crise sanitaire.

5. Un gain d’attractivité pour votre entreprise

Le full-remote en tant que “choix” (et non subi par les événements récents) est une pratique encore assez peu répandue en France.

Pourtant, cette nouvelle manière de travailler est de plus en plus attractive, surtout auprès des jeunes talents. Notamment pour les talents techniques où la concurrence est rude, le full remote permet de recruter partout et d’attirer des profils souvent indépendants. 

Enfin, le full remote est un gage de confiance et d’autonomie pour les équipes. Chez Kannelle, c’est notre philosophie depuis le début. Notre première source de motivation c’est l’autonomie : l’autonomie offerte à nos clients sur la production de leurs vidéos et l’autonomie accordée à notre équipe. C’est pourquoi nous rejetons le micro management et la “méthode de la carotte et du bâton” pour toute l’équipe, y compris l’équipe Sales qui n’est pas rémunérée à la performance (mais c’est un autre sujet !). C’est grâce à cette approche favorisant l’autonomie que nous avons attirés d’excellents profils dans notre équipe tech. Sans surprise, ils cherchaient, pour la plupart, des positions full-remote.

En conclusion

Vous l’aurez compris, chez Kannelle le choix du full-remote est ancré dans les valeurs de la boîte. Bien sûr, j’ai conscience que cette méthode ne peut pas s’appliquer à tous les métiers et toutes les entreprises mais pour autant, je vous conseille, si c’est possible, de tester cette pratique dans la continuité de ce que vous aurez déjà expérimenté pendant le confinement. Certaines des plus grosses entreprises au monde ont déjà pris le train en marche, comme Google, Facebook ou Twitter qui ont tous annoncé des options “full remote” pour les mois à venir et au delà.

Alors, pourquoi pas vous ? 

Dernier point : le full-remote ne dispense pas de passer du temps qualitatif ensemble. Avant la crise, les “full-remoters” Kannelle venaient toutes les 3 semaines au bureau pour une journée qui était l’occasion de mieux se connaitre et passer du temps ensemble :  déjeuner, séance de brainstorm etc. Et on compte bien garder cette dynamique après la crise ! Le challenge, évidemment, c’est de trouver le moment et le bon rythme pour pouvoir tous se retrouver et passer du temps ensemble.

Les guides Kannelle

Pour aller plus loin, retrouvez nos guides sur la vidéo avec nos conseils et astuces.

Guide video collaborateur kannelle

Archives