Les 7 ingrédients clés d’un Fast and Curious d’entreprise réussi

Passé ou futur ? Pain au chocolat ou chocolatine ? Le média pop-culture Konbini a popularisé le Fast and Curious, cette forme décalée et punchy de l’interview de célébrité qui impose une question avec deux choix. En raison de sa popularité, de la facilité de le réaliser et de son côté fun, le Fast and Curious est de plus en plus repris en entreprise – informellement par les employés entre eux et plus officiellement pour instiller une dose d’authenticité, d’humour et de décontraction à leur comms interne et externe.

Qu’est-ce qui différencie une interview Fast and Curious d’une interview normale ? Comment expliquer un tel succès ?

Nous sommes allés binge-watcher une cinquantaine de vidéos et avons identifié pour vous les 7 ingrédients clés pour réussir sa vidéo Fast and Curious d’entreprise ! Et si vous nous demandez laquelle nous avons préférée, forcément c’est celle de JCVD. CQFD.

Commencer par un “hook”, ou une accroche

JPVD

Toutes les vidéos Fast and Curious de Konbini commencent par un “hook”, soit une scène choisie de l’interview qui va interrompre l’internaute dans son “scroll” (défilement) sur les réseaux sociaux et lui donner envie de visionner le reste de la vidéo. En effet, on retrouve souvent une réaction étonnée de l’interlocuteur par rapport à une question (ce qui suscite la curiosité de l’audience qui va chercher à savoir la question), une blague, ou un rire… Reprenez cette astuce avec le collaborateur ou dirigeant que vous interviewez et gardez la séquence  dans laquelle l’intervenant est le plus lui-même.

Faire un enchaînement rapide 

Roméo Elvis qui fait un Fast and Curious

L’ADN du Fast and Curious, c’est son format dynamique, ses réponses courtes et la durée minimale de la vidéo. Préférez un enchaînement rapide des questions en alternant entre cartons de questions et réponses de l’intervenant. L’astuce pour dynamiser la vidéo ? Affichez le carton de question pendant seulement quelques secondes, avec juste le temps nécessaire pour le lire.

Poser les bonnes questions 

Qu’est-ce qu’une “bonne question” ? Pour un Fast and Curious d’entreprise intéressant, les questions posées doivent être soit :

  • Drôles, avec deux réponses qui se ressemblent phonétiquement : des questions drôles mèneront à des réponses drôles ! Dans le Fast and Curious de la chanteuse Angèle par exemple, on lui demande : Depuis ou depouis ? En référence à ses origines belges.
  • Personnalisées, en présentant un choix cornélien à votre intervenant (un choix à faire entre deux villes, deux équipes de sport, deux acteurs etc.)

Mettre une musique de fond punchy

La musique est très importante : c’est ce qui va donner du rythme à votre vidéo. Préférez une musique énergique pour votre Fast and Curious d’entreprise, ça réveille 😉 Et bien sûr, libre de droits pour éviter les soucis avec votre service juridique. Pensez à baisser le son de la musique lorsque votre intervenant prend la parole, pour que l’audience entende bien ce qui est dit.

Filmer et cadrer selon les critères du Fast and Curious

Les interview Fast and Curious ont tous un décor similaire: fond uni et très coloré, mais ils sont parfois filmés dans des endroits atypiques (au festival de Cannes par exemple lorsque des célébrités sont interviewées). Le format préféré pour les réseaux sociaux est le format carré car c’est un contenu consommé souvent sur smartphone, et la caméra est en plan rapproché afin de capturer les expressions du visage ! Pour filmer votre Fast and Curious d’entreprise, ce n’est pas sorcier : sortez votre smartphone, trouvez un mur coloré au bureau et le tour est joué !

Inclure des réactions spontanées de surprise

Afin de capturer le maximum de réactions intéressantes des intervenants, nous vous conseillons d’éviter de les laisser lire et préparer les réponses à l’avance. En effet, comme nous le mentionnions plus haut, les scènes naturelles et spontanées (notamment celles où votre collaborateur va exprimer sa surprise face aux questions) sont importantes pour rendre votre interview intéressante et capter l’attention de votre audience. 

La fin

La scène de fin d’un Fast and Curious d’entreprise est tout aussi importante que la scène du début ! Vous pouvez prévoir un plan amusant pour la scène de fin de votre Fast and Curious pour marquer les esprits. Vous pouvez aussi par exemple demander à votre interlocuteur de faire un clap de fin, un “coupé !”. Prévoyez également un jingle de fin qui respecte votre identité visuelle avec un call to action ou une vignette qui mène à une autre de vos vidéos. 

Si vous voulez gagner du temps, l’application Kannelle vous permet de créer votre interview Fast and Curious en 15 minutes chrono, avec des scénarios pré-créés que vous pouvez personnaliser, ainsi qu’un montage automatisé qui vous facilite tout le travail et vous fait gagner du temps !

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour créer un Fast and Curious d’entreprise réussi, à vos caméras !

Améliorez vos contenus

Nos guides stratégie et vidéo

Comm’, formation, réalisation : retrouvez nos meilleurs conseils dans nos guides pratiques à télécharger.