Les tendances de la digitalisation après la crise du covid-19

L’année 2020 s’achève. Et dans son sillage, de nombreuses questions se font jour.

La digitalisation des sociétés serait-elle sur le point d’entamer un nouveau chapitre de son implacable essor ?

N’ayant eu d’autres choix que de vous tourner vers des solutions alternatives, vous – particuliers et entrepreneurs – avez inconsciemment contribué à l’émergence de perspectives nouvelles en matière de numérique.

Regardons-y de plus près.

Le digital au secours de l’économie 

Ne nous voilons pas la face : sans le recours aux outils du numérique, l’activité économique n’aurait pas repris de sitôt.

En raison des confinements successifs, la société s’est vue contrainte de réviser son propre fonctionnement de manière globale. Au regard des enjeux sanitaires, chaque activité susceptible d’être conduite à distance l’a été.

De fait, nous avons accru notre usage du digital. Plus encore, de nouveaux schémas ont été expérimentés, parfois avec succès. Schémas dont certains ont aujourd’hui vocation à s’inscrire dans la durée.

La digitalisation : une équation complexe

Attention toutefois, aux généralités. Légions sont les entreprises pour qui ces fameux schémas demeurent des concepts lointains. A minima dans la mise en pratique.

Vous l’imaginez : la transition digitale ne s’effectue pas du jour au lendemain. Complexe, elle requiert compétences, expertise et investissement. Trois éléments ayant pris de court les sociétés qui, originellement, étaient réticentes au numérique.

Aussi, les entreprises ayant pu tirer profit du contexte de pandémie avaient-elles majoritairement amorcé ce changement avant la crise du Covid.

Leur dénominateur commun était le suivant : la souplesse, induite par les outils digitaux dont elles disposaient d’ores et déjà.

L’exemple iPaidThat 

Les outils en question sont multiples, mais prenons ici l’exemple d’iPaidThat.

Mettre la main sur ses factures, suivre ses mouvements bancaires ou encore garder un œil sur les potentiels impayés… Autant de soucis comptables qu’une gestion à distance ne vous simplifie pas. Ce sont les exemples typiques de ces difficultés administratives auxquelles nombre d’entre vous faites face.

En la matière, le logiciel iPaidThat propose ainsi une gestion en temps réel des factures et notes de frais.

Le mot d’ordre ? Automatisation. Avec pour objectif de faciliter les suivis de trésorerie… Même à distance !

À n’en point douter, le logiciel a assurément de beaux jours devant lui.

Améliorez vos contenus

Nos guides stratégie et vidéo

Comm’, formation, réalisation : retrouvez nos meilleurs conseils dans nos guides pratiques à télécharger.